vendredi 23 mai 2014

Paulo Coelho, "Le Pèlerin de Compostelle".



Auteur:   Paulo Coelho
Titre:   Le Pèlerin de Compostelle
Editions:   Le Livre de Poche
Nombre de page:   256
Note:   6,5/10


Quatrième de couverture
     En 1986, Paulo Coelho entreprend le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, sur la route empruntée par des millions de croyants depuis le Moyen Age. De ce voyage initiatique, dont il relate ici les étapes, l'homme est sorti transformé, convaincu que « l'extraordinaire se trouve sur le chemin des gens ordinaires ». Il restitue, dans un style simple et fluide, son aventure comme expérience universelle.


Mon avis

      Lorsque que j'ai découvert Paulo Coelho grâce à L'alchimiste, ce fut directement le coup de foudre. J'ai donc voulu réitérer l'expérience avec Le pèlerin de Compostelle. Sauf que, cette fois-ci, c'est avec moins d'enthousiasme que je vous présente ce roman, qui, je vous l'avoue, m'a déçue
Je commencerais par citer les nombreux points négatifs que j'ai considéré comme étant des obstacles dans ma lecture, pour enfin terminer avec le positif (car oui, il y en a tout de même, rassurez-vous).
.
      Pour commencer, j'ai trouvé le réalisme de cette histoire médiocre. Etant donné que je lisais ce livre en même temps que j'effectuais le Chemin de Saint-Jacques, je désirais y retrouver des descriptions de villes, de villages par lesquels je suis passée, des anecdotes, etc. Je voulais en apprendre d'avantage sur ce chemin tant convoité depuis des siècles. Mais rien, nada. Mis à part un passage où Paulo décrit uniquement un petit village, Foncebadon, dont il fournit seulement quelques explications imaginaires, rien de plus. J'ai retrouvé bien trop de fiction à mon goût dans ce roman. Je m'attendais réellement à lire une sorte de témoignage, le récit d'une expérience inoubliable raconté par un simple homme sans superficialité, etc. 
Au lieu de ça, nous retrouvons un Paulo, parcourant le Chemin de Saint-Jacques, avec un homme, censé être son guide, Petrus, relatant des choses extraordinaires, à la recherche d'une épée magique. Je conçois parfaitement que ce soit un leurre, sous forme de quête initiatique, mis en place une nouvelle fois par l'auteur pour nous faire passer un message, mais je n'ai pas été réceptive à cette fiction, je voulais retrouver uniquement des faits réels. Est-ce une erreur de ma part ? Je reconnais avoir placé tous mes espoirs dans ce roman. Peut-être étaient-ils trop ambitieux ? Je pense que je ne peux qu'en vouloir à moi-même.
.
     Ensuite, j'ai retrouvé dans ce roman, un Paulo Coelho doté d'un ego surdimensionné. En effet, à part de lui, il ne parle pas de grand chose. Nous ne découvrons aucun autre personnage, sauf quelques-uns en surface. Nous nous trouvons dans sa tête, en compagnie de ses ressentis, ses impressions, sa vision du monde, et il ne nous laisse guère le choix
.
    Heureusement, que Paulo Coelho possède une plume magnifique, que j'apprécie énormément. Encore une fois, il nous délivre un message à travers des mots simples qui paraissent pourtant dénués de sens de prime abord, mais nous comprenons leur signification une fois la dernière page tournée et ensuite la morale apparaît dans notre esprit: nous devons poursuivre nos rêves, malgré les montagnes, les différents obstacles qui se dressent en face de nous, nous devons les surmonter par tous les moyens possibles, tout en appréciant ce parcours, même s'il nous donne du fil à retordre. Il faut apprécier chaque pas qui nous mènent à notre objectif. Je trouve simplement cette morale magnifique et pleine de sens.
.
    Pour conclure, l'histoire en elle-même, centrée uniquement sur Paulo ne m'a pas plu du tout. Elle contenait trop de fiction à mon goût, alors que je ne m'y attendais absolument pas. Par contre, le message à la fin du roman livré par l'auteur, est encore une fois sublime. Voilà pourquoi il m'est impossible de sous-noter Paulo Coelho: sa plume parvient à m'envoûter sans aucune difficulté.


« Personne n'aime demander beaucoup à la vie, parce qu'il a peur de l'échec. »


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Je vous remercie pour votre réaction ♡