samedi 24 mai 2014

Marion Brunet, "Frangine".

Auteur:   Marion Brunet
Titre:   Frangine
Editions:   Sarbacane (Collection Exprim')
Nombre de pages:   262
Note:   9,5/10
Coup de cœur ♥


Quatrième de couverture

     "Il faut que je vous dise... J'aimerai annoncer que je suis le héros de cette histoires, mais ce serait faux. Je ne suis qu'un morceau du gâteau, même pas la cerise. Je suis un bout du tout, un quart de la famille. Laquelle est mon nid, mon univers depuis l'enfance, et mes racines, même coupées. Tandis que ma frangine découvrait le monde le cruel le normal et la guerre, ma mère et ma mère, chacune pour soi mais ensemble, vivaient de leur côté des heures délicates. C'est à moi que revient de conter nos quatre chemins. Comment comprendre, sinon ?"

Mon avis

   Je voudrais d'abord remercier chaleureusement les Editions Sarbacane de m'avoir permis de découvrir ce magnifique roman. Je ne trouve pas les mots pour exprimer mon adoration envers ce livre. Il est fabuleux, authentique. Il s'agit d'un coup de cœur monumental !

     Le thème qu'aborde ce roman est plutôt controversé, tabou dans notre société, un sujet qui indigne un grand pourcentage de la population: l'homoparentalitéDans cette histoire, nous suivons deux adolescents, Joachim et Pauline, frère et sœur. Ils possèdent une particularité: ils ont deux mamans, Julie et Maline. Nous les accompagnons dans leur quotidien, par moment parsemé d'embûches mais également de moments de joie intenses. Nous apprenons à les connaître à travers leur histoire.

    La première chose qui m'a conquise, c'est le fait que le narrateur soit un garçonJoachim, le grand-frère âgé de dix-sept ans. Il est doté d'une maturité étonnante pour son âge. Cela m'a énormément plu. D'autant plus qu'il possède de nombreuses autres qualités: il est intelligent, charmant, drôle et surtout protecteur envers sa famille notamment à l'égard sa sœur qu'il aime comme la prunelle des ses yeux. Leur complicité m'a beaucoup émue, attendrie. Il aime sa vie comme elle est, assume totalement le fait d'avoir deux mères et n'hésite pas à le faire comprendre à quiconque jugerait ce fait ou le contredirait.
      Par contre, pour Pauline, cela prend une toute autre tournure. Etant à présent au lycée, la jeune fille ressent d'énormes difficultés à s'intégrer, s'affirmer au sein de l'établissement entouré d'élèves incompréhensifs, méchants et même parfois cruels. Elle se retrouve désarçonnée face à cette situation et rejette même l'aide de son frère, prétextant vouloir s'en sortir seule. Il va s'en suivre évidemment tout un dénouement dont j'ai pris énormément de plaisir à suivre au fil des pages.
    J'ai ressenti une extrême facilité à m'attacher aux personnages, y compris à Maline et Julie, les deux mamans que j'ai trouvé extraordinaires, débordantes d'amour et de bonnes intentions, vainquant les préjugés à merveille. Elles vivent leur vie comme elle le souhaitent, aiment leurs enfants comme n'importe quels autres parents. Leurs valeurs sont magnifiques.

   Un autre point m'a tout particulièrement plu. Il s'agit de la description des sentiments, que je considère comme étant divine. L'auteure utilise du vocabulaire familier mais à la fois poétique pour les décrire, ce qui renforce d'avantage l'attachement que l'on ressent envers les personnages, et cela permet également de comprendre ceux-ci de manière plus aisée. J'ai parfaitement été capable de me mettre à leur place, de vivre chaque instant avec eux, comme si leur histoire avait pris possession de mon esprit.

     A mes yeux, ce livre est une perle qu'il faut glisser entre toutes les mains. Il nous percute, nous enivre, nous bascule du rire aux larmes. Il donne lieu à certaines réflexions, notamment sur le respect que tout le monde devrait avoir envers autrui quel que soit son orientation sexuelle ou autre. Ce roman est un appel à la tolérance ! Peu importe si un enfant a des parents hétérosexuels ou homosexuels, tant qu'il reçoit de l'amour, de la tendresse et du respect, il sera heureux, quoi qu'il en soit. Un livre à lire d'urgence et sans modération !
.

« Si quelqu'un t'a fait du mal, assieds-toi au bord de la rivière... Un jour, tu verras passer son cadavre. »




L'avis de Mathilde, ma partenaire :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Je vous remercie pour votre réaction ♡